Souscrire
Merci de vous être inscrit
Dernier article publié
Nos articles les plus consultés
S'abonner aux blogs
Merci de vous être inscrit
Découvrez l'ensemble de nos ressources en téléchargement libre
13 Jan 2017

Rédaction web : la vérité sur le contenu Low Cost

Ecrit par Quentin Monet
Contenu low cost

Quelle est grande et séduisante la tentation de déléguer la création de contenus à des rédacteurs web low cost ! Avec ces machines à écrire humaines, la rédaction web devient un véritable sport d’endurance où quantité rime avec rapidité. Mais qu’en est-il de la qualité ? Ce type de contenus enrichis en mots-clés et souvent de maigre consistance suffit-il pour alimenter un site ?

La rédaction web low cost en quelques mots

De la rédaction web à 2 centimes le mot, ça existe ! C’est le tarif irréaliste que certains rédacteurs web sont prêts à pratiquer pour sortir du lot et appâter des entreprises très regardantes sur le prix (et beaucoup moins sur le reste…). Ce qui signifie que pour un article moyen de 300 mots, ils encaisseront un misérable chèque de 6€. Pour vivre de leur activité à ce tarif là, les malheureux vont devoir produire chaque jour une quantité phénoménale de textes : parfois plus de 2000 mots au quotidien ! Les plus zélés n’hésitent pas même à proposer plusieurs pages d’échantillons gratuits… Comment une agence spécialisée en content marketing pourrait-elle rivaliser ?

Mais d’où viennent ces hommes et ces femmes prêts à se brader pour quelques pages ? Ce n’est pas un secret, la délocalisation est passée par là. Quelle e-boutique n’a jamais été démarchée par des rédacteurs étrangers pour de la rédaction de fiches-produits ? Mais le phénomène low cost trouve aussi sa source en France avec l’une des pires ennemis du SEO moderne : la plateforme de rédaction.

Une plateforme de rédaction propose elle aussi des tarifs irrésistibles pour les entreprises désireuses de créer du contenu récurrent. Elles proposent parfois même des réductions pour récompenser la fidélité de leurs clients : 2 textes achetés le 3ème offert ! Derrière ces tarifs alléchants se cachent de véritables businessmen de la plume qui recrutent toutes sortes de profils mais de préférence les moins « gourmands » : on retrouve notre rédacteur étranger à 2 centimes le mot, l’étudiant qui cherche un moyen de payer son loyer sans oublier le citoyen lambda qui s’est dit « pourquoi pas ? ». Quant aux vrais professionnels qui maîtrisent parfaitement leur sujet et facturent des prix à la hauteur de leur prestation, ils ne sont tout simplement pas là.

Le contenu pas cher a t-il une utilité ?

Comme nous l’expliquions précédemment, un tarif au mot très bas implique pour le rédacteur de produire énormément de contenu chaque jour. La question essentielle qui se pose d’elle-même est donc : où trouvent-ils le temps de faire de la veille ? C’est une étape importante dans la création d’un contenu de qualité qui intéressera les lecteurs. Elle permet notamment :

  • de trouver les meilleures sources d’information qui permettront d’alimenter et de justifier les propos
  • de collecter un maximum d’éléments pour rendre le texte riche de contenu et donc crédible à la fois pour les internautes et pour les robots d’indexation.
  • de déterminer l’angle sous lequel le sujet sera traité : le ton d’un article, c’est ce qui le démarque de tous les autres, le rend unique.

Ce travail est-il possible lorsque l’on est obligé de produire plus de 5 pages simplement pour (sur)vivre de son activité ? Non ! Et tout rédacteur web qualifié sera d’accord pour dire qu’écrire un contenu pour le web n’a rien d’un marathon et qu’il serait bien incapable de tenir la distance dans ces conditions.

Pour répondre à la question posée dans ce paragraphe, à savoir si la rédaction web low cost à un intérêt pour votre site, on pourrait dire qu’elle a uniquement le mérite de faire revenir les robots d’indexation sur ce dernier. Mais on sait très bien maintenant que Google, à travers ses différentes mises à jour (Google Panda et Quality Update pour ne citer qu’elles), accorde plus d’importance à la richesse lexicale et à la sémantique pour déterminer le niveau de qualité d’un contenu. « L’optimisation de mots-clés » que proposent les plateformes de rédactions est tout simplement dépassée. De plus, cette pratique d’un autre temps a la fâcheuse tendance à agacer les internautes éduqués qui savent aujourd’hui reconnaître un contenu sur-optimisé quand ils en voient un. Et pas question pour eux de perdre leur temps à lire un texte sans consistance ni saveur dont la seule finalité est de « ranker » !

Conclusion

Pensez à vos lecteurs ! Ont-ils envie de lire des textes creux ? Non ! Même si vous arriviez en 1ère page de Google avec du contenu low cost (ce qui n’est pas gagné autant vous le dire) vous ne réussiriez pas à insuffler l’envie et la motivation pour transformer un visiteur en prospect potentiel et encore moins en client fidèle. Pensez marketing, lead content et lead nurturing  ! Soyez créatif et à l’écoute des internautes, offrez-leur ce qu’ils veulent avant qu’ils n’y pensent pour leur prouver que vous méritez leur confiance et leur considération. Et il n’y a que des vrais professionnels de la rédaction web qui peuvent vous proposer ce genre de prestations ultra qualitatives !

Sources :
Editorial Interactif
Maniac Geek


Découvrez notre livre blanc sur l'Inbound Marketing

Logo FB pour partage Logo TW pour partage Logo LinkedIn pour partage Logo Google+ pour partage Logo mail pour partage